Accueilçukurçukur saison 3 épisode 1 (ep 68), résumé

çukur saison 3 épisode 1 (ep 68), résumé

Après plusieurs mois d’attente, l’épisode 1 de la saison 3 de Çukur a enfin été diffusé. Les fans de la série attendaient avec impatience la suite de la série, surtout avec les différentes bandes-annonces qui ont été diffusées.  À la fin de la saison 2 de Çukur, les Koçovali étaient en mauvaise posture. Voici le résumé détaillé de l’épisode 1, saison 3 de Çukur. Mais avant, un petit rappel des événements de la saison 2 de la série.

Durant la saison 2 de Çukur, les Koçovali ont dû affronter les Karakuzu. Des ennemis particulièrement redoutables, usants de tous les coups bas pour régner sur Çukur. À la tête des Karakuzu, Mahsoun et Chetto. Dans les derniers épisodes de la saison 2 de Çukur, les Koçovali ont compris que Chetto et Mahsoun n’étaient pas seuls, mais qu’en réalité Ujer, l’un des fondateurs du groupe des Karakuzu, n’était en réalité pas étranger à tous les événements qui se sont déroulés dans Çukur durant la saison 2. C’est en réalité lui qui tirait les ficelles et avait mis en avant Chetto et Mahsoun. Il leur avait fait croire que Baykal Bey était toujours vivant afin de les utiliser dans sa vengeance.

Ujer était animé d’une implacable haine à l’encontre d’Idriss Koçovali. 30 ans plus tôt, Idriss avait tué le père d’Ujer, Idib. Celui-ci était fou de Meliha, et Idriss, qui vivait une relation avec Meliha à cette époque, avait tué Idib afin de la protéger. Yamaç s’est retrouvé victime et interlocuteur principal d’Ujer qui voulait le voir souffrir.

Le nombre de trahisons dans Çukur n’a fait qu’augmenter corollairement au nombre de décès et de pertes qu’ont vécues les Koçovali.

Résumé des derniers événements de la saison 2 de çukur

Au début de la saison 2, Les Koçovali avaient été obligés de quitter Çukur et de laisser le quartier aux mains des Karakuzu. La mère et le frère d’Aksin ont été tués lors du dernier épisode de la saison 1 de Çukur. Aksin avait déjà perdu son père, Kahraman, au début de la saison 1. Défigurée et fragile psychologiquement, Aksin fait une tentative de suicide. Elle est finalement sauvée par son mari Gelasun.

Sultan, était paralysée. Idriss n’était plus lui-même et Aliço était interné dans un hôpital psychiatrique. Selim avait tenté de se suicider après avoir trahi sa famille, mais avait été sauvé par Yamaç. Vartolu qui pensait pouvoir vivre heureux avec Saadet et leur bébé loin de Çukur avait été rattrapé par les Karakuzu. Saadet avait été enlevée alors qu’elle était enceinte et a fini par accoucher, alors qu’elle est séquestrée. Vartolu avait été contraint de fabriquer de la drogue pour les Karakuzu, afin de protéger Saadet et leur fils. La saison 2 de Çukur a vu aussi le retour de Gumali, le plus agé des frères Koçovali, dans Çukur. Il était parvenu à s’enfuir de prison et faisant croire qu’il était mort.

La fin de la saison 2 de Çukur a été marquée par une succession d’événements dramatiques. Ujer a enchaîné les attaques contre les Koçovali. Sena est tuée dans le lieu ou le père d’Ujer avait été tué par Idriss 30 ans plus tôt. Sena est donc morte sous les yeux d’Yamaç qui n’est pas parvenu à la sauver. Ujer enlève ensuite Aksin (l’ange sans ailes) et met en scène sa mort. Sans oublier la mort d’Aliço (qui a finalement été sauvé, mais Yamaç ne le sait pas).

Yamaç reprend ses esprits après les meurtres de sa femme et sa nièce et parvient à se débarrasser des Karakuzu. Mahsoun et Chetto sont morts. Et Yamaç met en place le plan qui lui permet de se débarrasser d’Ujer, mais c’est sans compter sur Akin Koçovali, le fils de Selim qui sort alors de prison.

Akin en veut à son grand-père et son père de l’avoir mis en prison. Il veut alors se débarrasser d’Idriss et de ses oncles et régner sur Çukur. Il sauve donc Ujer, pris dans les flammes (feu allumé par Yamaç pour se débarrasser d’Ujer). Le but d’Akin est d’être le seul maître de Çukur. Il sauve donc Ujer qui doit se débarrasser en échange des autres Koçovali afin de laisser la voie libre à Akin.

Ujer met en place un plan machiavélique ! Yamaç se retrouve face à son père. L’un des deux doit tuer l’autre sans quoi toutes les femmes Koçovali seraient assassinées. Idriss supplie Yamaç de le tuer. À la fin de l’épisode 34 saison 2 de çukur, une balle est tirée sans que l’on sache lequel des deux a tiré.

L’épisode 34, saison 2 de Çukur, se termine sur Akin, qui devient seul maître de Çukur. Les habitants lui font allégeance dans le café d’Idriss Koçovali.

L’épisode 1 de la saison 3 de Çukur débute exactement là où l’on avait laissé les héros lors du dernier épisode de la saison 2 de Çukur. Voici le résumé de ce premier épisode de la saison 3 de Çukur.

Résumé de l’épisode 1 saison 3 de çukur (ep 68)

Yamaç se trouve face à son père dans le piège organisé par Ujer, et c’est finalement Yamaç qui tire sur son père. Dans le but de sauver toutes les femmes de la famille, il tire sur son père. Les derniers mots d’Idriss Koçovali pour son fils Yamaç sont :

Aslan  (une manière de dire qu’il approuve le geste de son fils.)

Yamaç lave ensuite le corps de son père (tel qu’Idriss l’avait fait pour le corps de Kahraman, saison 1 de Çukur). Yamaç procède donc au lavage rituel du corps d’Idriss Koçovali (rituel musulman, réalisé avant l’enterrement d’une personne.)

Ujer, qui avait piégé Yamaç et Idriss, avait libéré les femmes Koçovali et se délectait du spectacle d’Yamaç tuant son père.

Timssah se trouvait avec Ujer et avait donc vu la scène. Il profitera du départ d’Ujer pour faire une copie de la vidéo sur une clé USB.

Cette nuit-là, Azar et Eyfsoun se trouvent sur un toit de Çukur. Ils sont ensuite rejoints par Timssah et Ujer. Ils leur expliquent que Yamaç ne représente plus une menace :

S’il (Yamaç) ne se tire pas une balle dans la tête, il perdra la tête.

Çukur ep 1 saison 3, la mort d’Idriss Koçovali

Yamaç prend les chaussures et la veste d’Idriss et se rend à la maison familiale.

Les jeunes de Çukur, qui gardent l’entrée de la maison, voyant ainsi Yamaç, porter la veste et les chaussures de son père, comprennent de quoi il s’agit, mais ne veulent pas y croire.

Yamaç dépose les chaussures de son père, sa veste et son couteau de poche, devant la porte de la maison (les chaussures ainsi disposées devant la porte sont le signe du décès de la personne)

On frappe la porte, Sultane ouvre et trouve les effets d’Idriss devant sa porte. Elle comprend que son mari est mort.

Les habitants de Çukur accourent pour se rendre au café. L’information se répand et ils demandent à Medet si cela est vrai, mais celui-ci ne sait rien.

Salih, qui se trouve en prison fait un rêve, ou son père est absent. À son réveil il entend des cris dans la prison. Ce sont les cris de Gumali qui vient d’apprendre la nouvelle.

Idriss Koçovali est mort
Pourquoi vous continuez à vivre alors qu’Idriss Koçovali n’est plus !

C’est ainsi que Selim, Metin, Kemal, Eme, Salih et Gelasun apprennent le décès d’Idriss Koçovali.

Salih réagit en poignardant tous ceux qui ont tenté de s’en prendre à lui dans la cellule, tel que le ferait Vartolu (il se trouve dans une cellule de partisans d’Azar.)

Gumali réagit avec violence. Il est sedaté par le médecin de la prison. Cela ne suffit pas à le calmer. Il va tenter de s’enfuir de la prison et finira en cellule d’isolement.

Qui est Eyfsoun ? çukur episode 1 saison 3

Azar, Timssah, Ujer et Eyfsoun se réunissent. Eyfsoun est en réalité la fille de Baykal Bey ; elle leur présente son plan pour Çukur. Son but est de récupérer Çukur afin de la reconstruire. Ce qui l’intéresse c’est l’aspect monétaire (elle reprend le plan de son père Baykal Bey.)

Azar lui demande comment cela pourrait se faire, sachant qu’il y a près de 15 000 personnes qui y vivent, l’équivalent d’une armée ! Azar veut récupérer ces hommes à son profit. Eyfsoun, lui donne 1 an pour tirer tous les profits qu’il désire. Ce qui intéresse Eyfsoun, c’est la zone où se situe Çukur. Azar doit donc en sortir les habitants.

Ujer leur explique que cela ne sera pas facile de sortir les habitants de Çukur de leur quartier. Il explique aussi à Azar que tant que les Koçovali se trouvent dans Çukur il ne sera pas possible de récupérer les hommes de Çukur à son profit.

Azar rappelle à Ujer qu’il n’y a plus de Koçovali. Ils sont tous en prison. Quant à Yamaç… nul besoin d’en parler.

Ujer leur rappelle que les Karakuzu ne sont pas parvenus à maîtriser Çukur, car ils ne se sont pas montrés comme des leaders potentiels, alors même qu’à ce moment-là les Koçovali et même Idriss avaient quitté Çukur.

Ces 15 000 hommes attachés aux Koçovali sont liés les uns aux autres. Ils ne font pas confiance à ceux qui ne sont pas des leurs !

L’argent ou les biens que vous pourrez leur proposer ne vous permettront pas de les avoir à vos côtés
Vous ne parviendrez à rien, sauf si vous utilisez à votre profit un membre de la famille Koçovali

Ce sont les conseils que donne Ujer à Azar et Eyfsoun.

Ujer leur rappelle qu’ils peuvent utiliser le premier petit fils des Koçovali : Akin. Il s’agit du seul représentant de ses oncles dans Çukur.

Eyfsoun leur donne un délai de 1 an afin de tirer profit de Çukur. Passé ce délai, elle compte prendre possession du sol.

Yamaç erre dans les rues d’Istanbul en mimant le comportement d’Aliço. Il a perdu la tête et finit par être interné par les autorités.

Un des psychiatres de l’hôpital s’intéresse particulièrement à lui et tente de l’aider à sortir de l’état dans lequel il se trouve.

Sultan, convoque son petit-fils Akin dans le bureau d’Idriss et lui remet les objets qui appartenaient à Idriss. Son chapelet, son couteau de poche et son arme.

Elle lui rappelle qu’il devra être à la hauteur de ses oncles et ne pas oublier qu’il est leur représentant en chaque instant.

Sultane, explique à Akin, qu’il devra se rendre dans Çukur, afin de se montrer. Les habitants, ainsi que la famille, devra lui faire allégeance.

Akin Koçovali rend visite à Azar (il ne se rend pas compte qu’il est suivi par une personne en scooter depuis sa sortie de Çukur.)

dans cet épisode 68 (1 saison 3) de çukur, Azar propose à Akin un partenariat. Akin resterai à la tête de Çukur, mais en échange, il devra transporter la drogue d’Azar et la cacher dans Çukur. Akin refuse et lui explique qu’il est un Koçovali et que Çukur est son quartier. Il lui propose de revoir les termes de l’accord.

La personne en scooter qui suivait Akin, est en réalité une fille et elle rejoint sur les toits de Çukur Karaça. Elle lui fait son rapport. Karaça va lui demander de poursuivre sa surveillance d’Akin.

Il ne mérite pas d’être le petit fils d’Idriss (sous-entendu Akin)
Moi je le mérite
(ce sont les propos de Karaça.)

Azar pénètre avec quelques hommes dans Çukur et se met à tirer sur des habitants.

Lorsqu’il rejoint Çukur, Akin se rend compte qu’il a un problème de légitimité. (Il est censé protéger les habitants de Çukur, en échange de quoi, ceux-ci doivent le protéger.)

C’est pourquoi Akin se trouve obligé d’accepter la proposition d’Azar.

Karaça rejoint en cachette Çukur de nuit afin de se renseigner sur ce qui s’est produit. Avant de sortir de la maison, Damla lui donne une arme. Karaça rejoint la fille qui suit Akin. Elle l’informe que ceux qui sont entrés dans Çukur sont les mêmes que ceux à qui Akin a rendu visite.

Akin, ivre, rend visite à l’un de ses amis de Çukur. Il lui explique son problème avec Azar.

Le médecin qui s’occupe d’Yamaç à l’hôpital psychiatrique se rend compte qu’il est sensible à la musique et va donc mettre à sa disposition une guitare électrique. Renouer avec la musique va permettre à Yamaç de sortir peu à peu de son état de folie.

3 mois après, Yamaç va beaucoup mieux et obtient l’autorisation de quitter l’institution psychiatrique. Il explique au médecin qu’il va tout quitter et partir très loin d’Istanbul. S’installer au calme loin de ce qu’il a vécu.

Il explique qu’il ne refera pas la même erreur que par le passé. Il a fait l’erreur de revenir une fois dans Çukur, mais il ne refera pas cette erreur, car il n’a pas pu protéger ceux qu’il aime. Il n’a pas été assez fort pour cela.

Ce soir-là, Yamaç, va rencontrer une jeune femme, Nehir. Elle vient parfois dormir à l’institut psychiatrique. Elle s’installe dans la chambre qu’Yamaç occupe pour y passer la nuit. Ils vont donc partager la même chambre cette nuit-là.

Yamaç quitte l’institut psychiatrique le lendemain et l’on se rend rapidement compte que ce qu’il avait dit au médecin au sujet de ses futurs projets était faux.

Akin ouvre un atelier dans Çukur et fait fabriquer des statuettes.

L’amie de Karaça se fait embaucher en tant qu’employée dans l’atelier et subtilise une statuette puis la remet ensuite à Karaça. Damla comprend de quoi il s’agit et montre à Karaça à quoi servent en réalité les statuettes fabriquées dans Çukur. (Elles servent à dissimuler de la drogue.)

Pour renforcer sa légitimité, Akin organise une fausse altercation. Des hommes armés s’introduisent dans Çukur et commencent à tirer en l’air. Akin les poursuit, rejoint par d’autres jeunes de Çukur. Il se positionne ainsi en protecteur de Çukur. (Azar avait envoyé ses hommes dans Çukur à la demande d’Akin.)

Les frères Koçovali sont chacun leur tour attaqués dans leurs cellules par des personnes qu’Azar a missionnées.

Gumali sort de la cellule d’isolement.

Akin rend visite à son père et son oncle en prison.

Un gardien vient voir Salih et lui dit qu’une personne est là pour le voir. Celui-ci refuse (Salih ne donne aucune nouvelle depuis le décès d’Idriss et ne répond pas aux lettres de Saadet.)

Akin explique qu’il a pris un avocat qui a promis qu’ils pourraient sortir de prison la semaine d’après, mais concernant Gumali la situation est plus compliquée. Étant donné qu’il s’était déjà enfui de prison (saison 2 de Çukur).

Akin discute ensuite avec son père Selim et s’excuse pour les paroles qu’il avait eues précédemment (à la morgue/fin de la saison 2 de Çukur). Il explique à Selim qu’il s’est rendu compte qu’il n’était pas à la hauteur de la tache. Selim conseille à son fils de ne plus sortir de Çukur en attendant qu’ils sortent de prison.

Yamaç interpelle Akin dans le jardin de la maison familiale. Akin est surpris de voir son oncle. Yamaç le questionne au sujet d’Ujer et Azar. Akin y voit l’opportunité de se débarrasser d’Azar et de tous ceux qui pourraient le gêner dans son règne. Il pense pouvoir utiliser son oncle « fou » et lui promet de trouver le lieu ou ils se cachent.

Akin donne à Yamaç des informations concernant Eyfsoun, Azar, Ujer et Timssah.

Yamaç se rend donc chez Ujer. Il vit dans une maison avec sa femme et sa fille.

Sultane se rend à la prison avec Medet, et demande à voir Salih Koçovali. Celui-ci refuse la visite, mais Sultan, demande à Voir Vartolu Saad Edin. Il décide de se présenter et est surpris de voir qu’il s’agit de Sultane.

Elle lui explique qu’elle a appris qu’un homme se trouvant en prison se vante d’avoir tué Idriss Koçovali. Elle lui demande d’agir !

Vartolu a pris mon fils, il me doit donc une âme.
Il va donc me payer ainsi.
Vartolu saad Edin doit me payer sa dette.

Sultane demande donc à Vartolu (Salih) de tuer cet homme qui se trouve dans une autre prison. Il lui doit une âme, étant donné qu’il lui a pris son fils (Vartolu avait tué Kahraman. (Çukur, saison 1.)

çukur saison 3 ep 1 Yamaç se débarasse d’Ujer

Dans cet épisode 1 de la saison 3 de çukur qui correspond à l’épisode 68 de la série, Yamaç, décidé à prendre sa revanche sur Ujer, met en place une mise en scène. Il l’attire sur un terrain où se trouvent deux voitures aspergées d’essence. Il applique quasiment la même mise en scène que celle qu’Ujer avait utilisée sur Yamaç pour la mise à mort d’Aliço (Çukur, saison 2.)

Yamaç fait exploser le véhicule ou Ujer pense que sa femme et sa fille se trouvent (en réalité, Yamaç avait rendu visite à la femme d’Ujer en l’absence de celui-ci et lui avait expliqué ce qu’Ujer leur avait fait vivre. Elle prend donc conscience de la véritable identité du père de sa fille et décide de partir.)

Ujer, pensant sa famille morte, décide de se tirer une balle dans la tête, mais Yamaç avait anticipé cela et avait vidé son chargeur. (ce serait trop facile qu’il meurt.)

Yamaç fait admettre Ujer à l’hôpital psychiatrique et lui donne le chapelet d’Idriss.

Yamaç a pris sa revanche sur Ujer, et compte désormais s’attaquer aux suivants sur sa liste : Eyfsoun, Azar et Timssah.

À la fin de l’épisode 1, saison 3 de Çukur, Yamaç se rend dans une mosquée et s’adresse au cheikh (imam). Il explique à l’imam que son père, juste avant son décès, a dit des mots en arabe, des mots du Coran. Il lui demande la signification de ces mots. (Yamaç n’a cessé de répéter ces mots lorsqu’il était interné à l’hôpital psychiatrique, il s’agissait des derniers mots d’Idriss avant de mourir.)

L’imam explique à Yamaç qu’il s’agit d’une ayat, de sourate Al baquara (un verset du Coran) : 

Lorsque Dieu a dit à Ibrahim (salut et paix sur lui) : « soumets-toi », celui-ci lui répond, « Je me soumets au seigneur de l’univers » (l’homme se soumet à Dieu.)

L’imam rassure Yamaç, il s’agit des derniers mots d’un homme croyant qui s’est soumis à Dieu.

Yamaç tombe au sol en pleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Sen çal Kapimi, Tout ce qu’il faut savoir sur cette série turque

Eda et Serkan qui ne se supportent pas vont faire semblant d’être en couple. Ces deux personnes que tout oppose vont prétendre être amoureuses l’une de l’autre et vont faire croire à leur entourage qu’ils s’aiment.

Articles liés

çukur saison 3 épisode 10 ( ep 77), résumé

Au début de l’épisode 10, saison 2 de Çukur, Yamaç s’apprête à enfoncer une lame fumante dans le torse d’Azar et à mettre fin à ses jours. C’est alors qu’Yamaç tombe à terre et perd connaissance. C’est Eyfsoun, venue par derrière qui le frappe avec une barre de fer. Elle sauve ainsi Azar d’une mort certaine

Derniers Articles