Accueilçukurçukur saison 3 épisode 4 (ep 71), résumé

çukur saison 3 épisode 4 (ep 71), résumé

Au début de l’épisode 4, saison 3 de Çukur, Gumali découvre son frère Yamaç sur le pas de la porte de la maison qu’il occupe depuis qu’il s’est enfui de prison. Dans l’épisode précédent de Çukur, Timssah et Akin pensaient qu’ils étaient parvenus à se débarrasser d’Yamaç. Voici le résumé complet de l’épisode 4, saison 3 de Çukur qui correspond à l’épisode 71 de la série.

Çukur épisode 4, saison 3 : Qui a sauvé Yamaç ?

À la fin de l’épisode 3, saison 3 de Çukur, Timssah avec ses hommes avait poursuivi Yamaç. Ils lui avaient tiré dessus, sa voiture s’était emboutie dans un arbre. La voiture avait ensuite pris feu et explosé sous les yeux de Timssah et d’Akin. En réalité, une autre voiture suivait les véhicules d’Akin et de Timssah. Une personne observait la scène de loin. Yamaç avait été ensuite sorti du véhicule par une personne dont on ignore l’identité pour l’instant.

La personne avait extrait Yamaç du véhicule et y avait mis le feu afin qu’Akin et Timssah ne s’approchent pas et ne puissent pas vérifier la présence du corps d’Yamaç.

Cette personne avait ensuite déposé Yamaç devant la porte de Gumali. Gumali va ensuite accompagner son frère chez Baytar Abi (sorte de médecin alcoolique.) Ce médecin sort une balle du corps de Yamaç et le recoud.

La même voiture dans laquelle se trouvait la personne qui a sauvé Yamaç surveille aussi la maison du médecin.

Azar et Timssah annoncent a Ayfsoun qu’Yamaç est mort. Elle est troublée et se rappelle de la discussion qu’elle avait eue la veille avec Yamaç.

Lorsqu’Yamaç lui avait rendu visite et qu’ils s’étaient retrouvés face à face, prêt à se tirer dessus, Yamaç lui avait dit que c’était eux (Eyfsoun, Azar, Timssah et Ujer) qui avaient commencé !

Vous avez tué ma femme devant mes yeux.

Vous avez tué Aksin, le petit ange de la famille.

Vous avez tué Aliço qui ne parlait pas et n’osait même pas regarder les gens dans les yeux.

Ayfsoun lui avait répondu :

« vous avez tué mon père ! »

Yamaç lui avait répondu qu’ils n’avaient pas tué son père. Ayfsoun ne le croyait pas. Juste avant de sortir il lui avait dit de l’attendre et qu’il allait revenir afin de lui apporter la preuve qu’il n’avait pas tué son père.

Désormais, Ayfsoun commence à comprendre qu’il disait peut-être vrai !

Ayfsoun quitte précipitamment la réunion avec Azar et Timssah, mais Azar la suit jusqu’à la sortie et se rend compte que quelque chose cloche dans le comportement d’Ayfsoun.

Azar donne pour mission à Akin de retrouver Gumali afin de le tuer. Azar prévoit de se charger des Koçovali qui se trouvent en prison. Akin est d’accord avec Azar, mais lui demande d’épargner son père Selim.

En prison, les Koçovali se font attaquer par d’autres prisonniers. Mis à part Selim, ils sont tous frappés. Les gardiens interviennent et les séparent.

Mujahid Kemal et Meke sont attaqués dans leur cellule. Kemal tente de protéger Mujahid.

Les gardiens finissent par intervenir.

Salih sort de l’isoloir. La première chose qu’il fait à sa sortie est de passer une commande de burek. (il s’agit d’un code mis en place avec Medet.) On appelle donc Medet de la prison afin qu’il apporte 40 plateaux de Burek à la prison.

Les travailleuses de la nuit qui avaient vu Gumali se rendent au restaurant de Çukur où se trouve Damla et lui annoncent que Gumali s’est enfui de prison. (Aisha écoute leur conversation)

Akin rencontre l’avocat qui est chargé de l’affaire de ses oncles. Il lui explique qu’il ne peut pas les laisser plus longtemps en prison. Il a fait tout son possible pour retarder l’avancée de l’affaire, mais qu’il ne peut plus faire plus. Leur libération dépend du rapport de la balistique qui prouvera qu’ils ne sont pas coupables. L’audience des Koçovali aura donc lieu la semaine d’après

Ayfsoun est secouée par la mort d’Yamaç. Sa grand-mère l’a fait parler, et Ayfsoun finit par lui raconter qu’Yamaç est venu la voir à l’hôtel et lui a raconté que ce n’est pas lui qui a tué Baykal Bey.

Sa grand-mère lui dit qu’il lui a menti et qu’elle est trop naïve.

Aisha informe Akin de ce qu’elle a appris au sujet de Gumali.

Medet fait livrer les Burek à la prison et Salih rejoint sa cellule. Il a été placé dans une cellule où se trouvent des hommes malades et pauvres, mais parmi lesquels se trouve un homme de Çukur, celui qui a fait parvenir à Sultane Ane le message au sujet de l’homme qui se vante d’avoir tué Idriss.

Yamaç se réveille chez le médecin et est étonné de voir son frère Gumali à ses côtés.

Gumali lui explique qu’il s’est enfui de prison et s’est réfugié dans l’une des maisons sures et qu’il a trouvé Yamaç devant sa porte.

Concernant Aliço, il se trouve toujours enfermé chez son père.

Çukur épisode 4 saison 3 : L’histoire d’Aliço 

7 ans plus tôt, Aliço se trouvait en planque, prêt à tirer. L’unité de son père se trouvait aussi sur place, prête à intervenir. Leur cible était un certain Abu Keyçer. Aliço avait prévenu le reste de l’unité que la voie était libre et que l’attaque pouvait être lancée. Les membres de l’unité avancent donc et commencent à tirer, mais Aliço comprend ensuite qu’il s’agit d’un piège et que des explosifs étaient cachés. Il prévient son unité, mais c’est déjà trop tard, la bombe explose et tout le monde est tué.

C’est pour cette raison que depuis ce jour, il arrive à Aliço d’être pris de crises de panique et de répéter : « ne viens pas, ne viens pas, c’est un piège mon commandant… »

Akin se rend dans le cabaret où travaillent les deux jeunes femmes qui avaient prévenu Damla.

Yamaç ne se souvient pas comment il a été sauvé. Les deux frères qui se revoient pour la première fois depuis la mort d’Idriss vont aborder le sujet de leur père. Gumali va expliquer qu’il s’est enfui de prison afin de retrouver celui qui a tué son père. Il informe Yamaç que les Koçovali qui sont en prison se font frapper par les hommes d’Azar. Lorsqu’Yamaç demande à Gumali des nouvelles de Salih, Gumali s’énerve et lui dit que c’est un traître. Yamaç n’y croit pas et se dit qu’il y a forcément une raison.

Gumali ne comprend pas pourquoi Yamaç n’est pas retourné dans Çukur, et a la maison.

Il tente de convaincre son frère de retourner dans Çukur, afin de protéger sa famille, mais Yamaç s’en veut. Il lui explique qu’il n’a pu protéger personne. Il n’a pas pu protéger sa femme, Aksin, Aliço et son père !

Alors que Salih est seul dans sa cellule, des prisonniers y entrent et l’entourent. Salih parvient à prendre le dessus sur ses attaquants.

Yamaç se rend à la prison et rend visite aux siens (Metin, Meke, Kemal, Selim, Gelasun.)

À la fin, il demande aux autres de le laisser seul avec son frère Selim.

Selim lui demande qui a fait cela à leur père. Yamaç répond que c’est Ujer, Azar, Timssah et Ayfsoun, la fille de Baykal Bey.

Lorsque Selim lui demande s’il était présent, Yamaç change de sujet.

Yamaç demande à son frère de lui expliquer le problème entre Gumali et Salih et Selim va lui raconter.

Selim insiste auprès d’Yamaç, afin qu’il retourne dans Çukur et s’en occupe. Il connaît son fils Akin et sait qu’il n’en est pas capable.

Akin n’en est pas capable.

Selim lui dit qu’il est Çukur :

Yamaç, tu es Çukur, Idriss n’est plus là.
Çukur c’est toi Yamaç

l’homme qui avait retrouvé Aliço demande à son père de le laisser tenter une autre approche en gagnant sa confiance. Il fait donc en sorte de laisser Aliço se balader librement dans la maison et lui prépare de la çorba (soupe/le plat préféré d’Aliço.)

Aliço en profite pour trouver un téléphone et former le numéro d’Yamaç. Il va laisser un message sur le répondeur d’Yamaç sous la forme d’un code.

Yamaç se rend à la prison ou se trouve Vartolu et celui-ci accepte de sortir pour la visite lorsqu’il apprend qu’il s’agit d’Yamaç.

Vartolu lui demande pourquoi il est venu
Yamaç lui rappelle qu’il n’est pas seul.

Yamaç demande l’aide de Salih. Il lui explique qu’il ne parvient plus à dormir ou à respirer, qu’il n’arrive plus à vivre.

Vartolu lui raconte donc une histoire de son passé. Ce qui l’a amené à fabriquer de la drogue. Il explique à Yamaç qu’il n’a jamais protégé un lieu lui appartenant (contrairement à Yamaç, qui est revenu dans Çukur uniquement afin de protéger les siens et Çukur contre les Karakuzu). Vartolu lui explique qu’il a toujours été celui qui attaquait. Il a toujours attaqué et s’il se trouvait face à un adversaire trop fort pour lui, il cherchait son point faible et l’utilisait.

Et si une personne était plus faible que moi, je le faisais poser genou à terre. (Il se soumet.)

Tu as essayé de défendre et de protéger, mais ça n’a pas fonctionné, peut être ne doit tu plus faire ça, mais plutôt attaquer. Tu dois toi aussi devenir Vartolu, Yamaç !

Après sa rencontre avec Salih, Yamaç retourne dans Çukur.

Nehir la jeune femme de l’hôpital psychiatrique apparaît devant lui, dans Çukur.

Il lui demande pourquoi elle se trouve là et si elle le suit depuis longtemps. Elle va l’emmener sur une place publique, et se met à danser au milieu de la place.

Yamaç va danser avec elle.

Ce soir-là, Yamaç va consulter les messages sur son répondeur et découvrir les messages laissés par Aliço.

Aliço n’est pas mort ! Yamaç est fou de joie.

Aliço n’est pas mort… Umut Var (il y a de l’espoir !)

Akin se rend au marché hebdomadaire de Çukur et se balade. Fier de voir le respect qu’on lui montre.

C’est alors que l’un des habitants crie :

Çukur evimis ….

Mais alors qu’Akin s’attend a ce qu’ils scandent son nom, les habitants terminent leur phrase par

Yamaç babamis
Çukur evimis, Yamaç babamis.

Et effectivement, Yamaç se trouve derrière la table du marché des Koçovali aux côtés de Karaça.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Articles liés

çukur saison 3 épisode 10 ( ep 77), résumé

Au début de l’épisode 10, saison 2 de Çukur, Yamaç s’apprête à enfoncer une lame fumante dans le torse d’Azar et à mettre fin à ses jours. C’est alors qu’Yamaç tombe à terre et perd connaissance. C’est Eyfsoun, venue par derrière qui le frappe avec une barre de fer. Elle sauve ainsi Azar d’une mort certaine

Derniers Articles