Sefirin Kizi (la fille de l’ambassadeur) grande gagnante du Festival international du film d’Izmir

La série turque la fille de l’ambassadeur (Sefirin Kizi) et le film Miracle dans la cellule N° 7 (Kogustaki Mucize) ont été primés lors de la troisième édition du festival international du film d’Izmir.

Les deux drames, Sefirin Kizi (la fille de l’ambassadeur) et Miracle dans la cellule N° 7 (Kogustaki Mucize) sont distribués à l’international par Inter Media, qui sort grande gagnante de la compétition.
La cérémonie s’est déroulée en ligne il y’a quelques jours, et les deux titres d’Inter Media, Sefirin Kizi et Kogustaki Mucize ont remporté les prix les plus prisés. La meilleure série et le meilleur film de l’année.

Sefirin Kizi meilleure série de l’année

Sefirin Kizi (la fille de l’ambassadeur) est une série turque à succès qui est distribuée dans plus de 50 pays pour l’instant. (tous les détails de Sefirin kizi : histoire, acteurs, infos, dans cet article ici) La série a été primée lors du festival international du film d’Izmir, ou elle a remporté plusieurs récompenses, dont celui de la meilleure série de l’année. 

Sefirin Kizi a remporté un total de cinq récompenses lors du festival international du film d’Izmir dont la cérémonie de récompenses s’est déroulée en ligne en raison du covid-19. Les acteurs de Sefirin Kizi ont pu remercier leurs fans en postant des messages sur les réseaux sociaux. Le vote a été ouvert au public pendant plus d’un mois et la série sortie gagnant a réuni des votes de plus de 150 pays.

La série la fille de l’ambassadeur (Sefirin Kizi) a remporté le prix de la meilleure série, ainsi que celui de la meilleure actrice pour Neslihan Atagül qui joue le rôle de Nare dans Seferin Kizi
– Le prix du meilleur acteur a été remporté par Engin Akyürek qui jour le rôle de Sancar efet.
– Le prix du meilleur second rôle féminin a été remporté par Tulin Yazkan pour son rôle de Menekse, la femme de Soncar dans Sefirin Kizi.
– Le prix du meilleur second rôle masculin a été remporté par uraz kaygılaroğlu, qui joue le rôle de Gediz, le meilleur ami de Sancar
– Le prix du meilleur acteur enfant a été attribué à Beren Gençalp, dans le rôle de Melek, la fille de Sancar et de Nare.

Gediz et Menekse meilleur second rôle dans une série pour Sefirin Kizi

La série phare d’Inter Media actuellement diffusée sur la chaine turque Star Tv, ne cesse de progresser en termes de ventes à l’international et est actuellement distribuée dans de nombreux pays alors même qu’elle ne compte pour l’instant qu’une vingtaine d’épisodes. La première saison de Sefrini Kizi ayant pris fin à l’épisode 16 en raison de la crise du covid et de l’arrêt prolongé des tournages de séries en Turquie.

La série turque Sefirin Kizi profite de la popularité internationale du duo d’acteurs Neslihan Atagül et Engin Akyürek et d’un scénario fort. Une histoire d’amour si forte qu’elle a donné naissance à un poème.

« L’histoire de la fille de l’ambassadeur qui devient un oiseau et s’envole »

L’amour entre Nare et Sancar que la vie a séparés, mais qui se retrouvent quelques années plus tard.

Miracle dans la cellule n°7 meilleur film de l’année

L’autre grand gagnant de la cérémonie du film international d’Izmir est le film Miracle dans la cellule N° 7 (Kogustaki Mucize). Ce drame qui se déroule dans les années 1980 en Turquie a remporté 6 récompenses durant la cérémonie.

Ce film a remporté un grand succès au box-office lors de sa sortie au cinéma en Turquie avec plus de 5 millions de téléspectateurs. Le film a ensuite été disponible sur la plateforme de streaming Netflix ou il a pu toucher un public international et a rapidement été classé dans les tendances Netflix. Il a même rejoint le top 10 Netflix dans de nombreux pays.

Lors de cette troisième édition du festival du film international d’Izmir, le film miracle dans la cellule n° 7 Kogustaki Mucize, a remporté le prix du meilleur film de 2020. L’acteur Aras Bulut Iyenemli (Memo) a remporté le prix du meilleur acteur et Nisa Sofiya Aksongur, a remporté le prix du meilleur acteur enfant pour le roôle d’Ova.

Le film raconte l’histoire d’un père handicapé mental, condamné à mort pour un crime qu’il n’a pas commis. Il se retrouve séparé de sa fille, mais fera tout pour la revoir. (Plus d’information sur le film et le cast de Miracle dans la cellule N° 7 ici)

Featured cette semaine

Cela pourrait vous intéresser

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici